Quartier et quatrième port de Granville

Chausey, en particulier le sound, est à plusieurs titres, pour l’APPG, le quatrième bassin des ports de Granville (avec le bassin à flot, l'avant-port et le bassin du Hérel).

Exceptionnel patrimoine naturel et culturel du territoire Granvillais

Le phare automatisé en 2007 a été inscrit aux monuments historiques en 2009.

Il existe plusieurs sites archéologiques. Suite à des travaux effectués en 1994 et en 1996, des traces de silex taillés ont été trouvées en 2013.

L’archipel de Chausey bénéficie d’un arsenal de réglementations qui concourent à la protection du patrimoine paysager et naturel des îles et de l’estran. Chausey, en raison de son intérêt international, a été désigné en juin 1988 auprès de l'Union européenne comme zone de protection spéciale. De ce fait, le gouvernement s'est engagé à garantir le maintien du site dans un état de conservation favorable pour les populations d'oiseaux d'intérêt européen.

La société civile immobilière des îles Chausey a été à l’origine de la création, en 1973, d’une réserve nationale de chasse portant sur la partie terrestre. Celle couvrant le domaine maritime a été créée par l'Office national de la chasse et de la faune sauvage.

L’année 1976 marque une étape majeure dans la protection du domaine terrestre de l’archipel avec son classement au titre des sites et des paysages dans le patrimoine national.

En 2004, l’archipel est retenu pour intégrer le réseau européen Natura 2000 comme site d’intérêt communautaire (SIC) en raison de son intérêt paysager et biologique exceptionnel, sa superficie actuelle est de 73 000ha; désignée en 2005  zone de protection spéciale (ZPS) en raison de la présence d’oiseaux marins d’importance communautaire.

Par ailleurs, l’ancien plan d'occupation des sols de Granville a classé la partie terrestre en zone INDb (protection des sites et des paysages), installations destinées à satisfaire les besoins indispensables à l’économie locale de l’archipel à condition qu’elles soient compatibles avec les actions de protection attachées à ce site, et la partie maritime en IIND (protection stricte des sites et des paysages).

Capacité d’accueil et plaisance

288 mouillages sont disponibles, dont 92 bateaux visiteurs.

L’extension des ports va entraîner une augmentation du nombre de voiliers, l’augmentation de la plage horaire d’ouverture des portes des ports, l’augmentation des quantités de boue de dragage, etc. Qu’en sera-t-il de la fréquentation de Chausey et de la qualité de ses eaux si rien n’est fait ?

La première étape est de déterminer la capacité d'accueil de l'archipel afin de prévoir les bonnes mesures à mettre en œuvre.

 

À qui appartient l’archipel ? Qui gère quoi ?

La ville de Granville est gestionnaire du ponton submersible qui permet d’accéder à la Grande Île, mais pas encore de la cale d’accès à la Grande Ile. Ces ouvrages sont pourtant cruciaux pour le flux touristique. Partie intégrante des ports de Granville, en particulier pour le transport de passagers maritimes et le fret (eau, carburant, vivres, bureau de vote).

Le Conservatoire du littoral possède 6 hectares, environ 10 % des terres émergées.

La SCI, fondée en 1919, gère 85 % des terres émergées de l’archipel (38 hectares sur la Grande Île et la totalité des îles et îlots de l’archipel).